Les événements qui ont caractérisé le monde, ces dernières années ont bouleversé le monde politique, économique et idéologique. Avec l’ouverture des pays d’Europe de l’est sur les pays d’Europe de l’ouest accompagné de l’élargissement de l’union européenne à 27. Notamment l’apparition d’un nouveau groupe de zone de libre échange transocéanique.

Il est à noter que le Mexique étant membre de L’ALENA a conclu des accords de libre échange avec l’union européenne en 2000 et le Chili en 2002. De même les Etats-Unis d’Amérique a conclu des accords de libre échange transcontinaux avec le Chili, la Jordanie et le Singapour en 2002 et en 2003. Sans omettre les accords de libre échange entre le Japon et le Mexique. Ainsi que les accords d’association conclus entre l’union européenne et les pays tiers méditerranéens (Algérie, Maroc, Tunisie, Liban…).

Tous ces bouleversements survenus au niveau des relations économiques internationales suscitent la détermination profonde du modèle de l’économie de développement. Est-ce que l’intégration régionale Nord-Sud constitue une nouvelle problématique pour accélérer le processus de développement dans les pays du sud ou alors constitue-t- elle simplement une autre forme de dépendance des pays du sud aux pays du nord ?

Toutes ces évolutions qu’a connu, le monde, ces dernières années, tendent à s’orienter vers les grandes régionalisations économiques et les marchés communs qui contrôlent les mécanismes des économies. Si les pays du Nord veuillent réellement établir leur intégration économique, en déployant des efforts considérables durant, ces dernières années. Quelles sont alors les causes de son non accomplissement et de son blocage qui ont conduit à son non aboutissement de ces objectifs ?

Comment peut-on redynamiser sa relance sous l’influence des nouvelles données, notamment celles posées de nos jours sous l’égide du phénomène mondialisation- régionalisation.

Comment peut-on redynamiser sa relance sous l’influence des nouvelles données, notamment celles posées de nos jours sous l’égide du phénomène mondialisation- régionalisation.

La relance de la dynamique d’intégration économique maghrébine, se produit à travers l’exploitation des occasions qu’offre la dynamique du phénomène mondialisation - régionalisation. En d’autres termes, cette intégration doit reposer sur deux dimensions : la dimension horizontale ou une intégration sud – sud, c'est-à-dire entre les pays du sud et la dimension verticale ou intégration nord-sud, c'est-à-dire l’intégration euro-maghrébine en donnant la priorité à cette dernière dimension. La première dimension est complémentaire et appuie la deuxième, conformément aux principes du processus de Barcelonne, euro-méditerranéen.

  • Approche théorique, les étapes, les types et les dimensions de l’intégration économique.
  • La nouvelle régionalisation ou intégration économique de la deuxième génération.
  • Les contraintes rencontrées par l’intégration économique maghrébine.
  • Les enseignements tirés de l’expérience européenne qui peuvent être adoptés dans l’expérience maghrébine.
  • Les horizons d’intégration économique maghrébine, impliquent l’intégration sectorielle, comme le secteur industrielle avec tout ce qu’il comprend comme avantages d’intégration dans les industries dont les avantages comparatives stratégiques, l’intégration dans le secteur de l’énergie et la nécessité de coordination entre les politiques d’industrie et l’intégration dans le secteur agricole avec la capacité de le redynamiser.
  • La régionalisation euro-méditerranéenne et la place qu’occupent les pays maghrébins.
  • L’intégration régionale des pays euro-méditerranéens. Les défis que doit relever cette intégration, comme le défis économique, géostratégique, socio-culturel, démographique, l’emploi, l’immigration
  • Zone de libre échange euromaghrébin, les types de coopération et les caractéristiques des pays maghrébins.
  • Les horizons de l’intégration économique euro-méditerranéenne et les anticipations des répercussions du libre échange euro-méditerranéen.

intégration régionale - intégration Maghrébine – projet euro-méditerranéen – libre-échange- processus de Barcelone - l’union pour la Méditerranée - commerce international – Union douanière – économie d’échelle – Marché commun –